Zoom sur… Fatou Tera

 

Salut tout le monde !

 

Nouvel article danse pour aujourd’hui. Je suis d’humeur à danser, bouger faire la fête, en plus, je prépare mon spectacle de fin d’année alors je suis d’humeur à vous parler danse. J’ai décidé de faire régulièrement des articles « zoom sur… » pour vous présenter des artistes que j’aime et dont j’apprécie le travail. Après Nathalie Lucas, j’avais envie de vous faire découvrir ou redécouvrir une danseuse de ragga-dancehall qui répond au nom de Fatou Tera.

Commençons d’abord par définir ce qu’est le ragga-dancehall tout le monde n’est pas issu de cette culture donc ce n’est pas forcément une évidence. En en parlant autour de moi, j’ai constaté que beaucoup de personnes ne connaissent pas ce genre musical.

Abréviation du mot raggamuffin, le ragga, dérivé du reggae est issu de la culture Jamaïcaine. Il se caractérise par une diction très rapide et répétitive assez proche du hip-hop. A l’origine, raggamuffin désignait un état d’esprit, un style de vie marginal où le maitre mot est la débrouillardise. Le mot dancehall quand à lui désignait les grandes salles où les gens venaient danser. Le dancehall est un style musical dansant qui aborde entre autre des thématiques sociales et sexuelles. Il apparait à la fin des années 60 et se développe en France dans les années 80-90.

Fatou Tera est une métisse d’origine franco-malienne qui a baigné depuis son enfance dans le milieu de la danse. Elle marie habillement ses origines afro aux danses jamaïcaines et personnalise ainsi son style de danse pour en faire des chorégraphies sensuelles, pleines de styles et d’attitudes. Sa rencontre en 2002 avec la fondatrice du concept Ragga Jam, Laure Coutellemont, lui permettra d’intégrer cette équipe et de transmettre en France et à l’étranger sa passion pour les danses urbaines. En 2008, Fatou Tera crée sa propre troupe nommée Sènsuafro avec laquelle elle animera régulièrement des workshops, et participera à des clips d’artistes tels que Krys, Edalam, Apollo J… et des scènes en faisant notamment la 1ère partie de NTM à Bercy. C’est également avec son groupe que Fatou Tera Remporte en 2014 le concours chorégraphique Quality Street Finest. C’est avec un esprit entrepreneurial et une envie de partager sa passion qu’en 2011, avec trois associés, elle crée le Studio MRG (Motiver Rassembler Générer) qui deviendra très vite la référence des écoles de danses urbaines parisiennes. Elle y enseigne, comme vous avez pu le deviner, le ragga. Si vous souhaitez voir l’étendu de son talent ne ratez pas le show de la compagnie du studio MRG ce vendredi 12 Juin. Toutes les infos sont sur le site.

 

Fatou Tera et Wawatt
Wawatt et Fatou Tera le 11/01/2015
Stage ragga Fatou Tera
Stage de ragga du 11/01/2015 au centre showtime danse

 

A plusieurs reprises, j’ai eu l’occasion de participer à ses stages. Récemment, elle est venue deux fois au centre showtime danse de Cergy. Je vous mets les vidéos des chorés qu’elle nous a apprises pour ces deux derniers stages en bas de page. Elle donne des stages un peu partout en France, pour suivre son actualité n’hésitez pas à consulter sa page Facebook.

Si je devais choisir une danseuse dont l’univers s’approche le plus de ce que j’aime c’est sans hésiter que je la choisirai. Son univers me parle, j’aime sa façon de bouger, c’est féminin, c’est doux et afro à la fois. Les musiques qui l’inspirent pour ses chorés sont bien souvent celles que j’écoute en boucle dans mon MP3. Prendre un cours avec elle, c’est vraiment agréable. Elle est chaleureuse, elle a la joie de vivre, j’ai toujours passé de supers moments dans ses stages parce qu’elle met une bonne ambiance et c’est très convivial. Au delà de ses qualités indéniables de danseuse, j’aime son état d’esprit, elle fait son cours sans se prendre la tête, sans être cassante ou trop militaire. Elle partage juste son amour pour la musique, la danse. Je vous laisse apprécier ces petits moments de partage et on se retrouve dans un prochain article très bientôt. Stay tuned !

 

 

 

PE

 

© photos : page Facebook du Centre Showtime danse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *