Stage de Nathalie Lucas Part II : le débriefing

 

Mes chers passionnés,

Chose promise, chose due ! Je vous en parlais dans mon article précédent, j’ai assisté au stage de la grande, par le talent, Nathalie Lucas. Je vous propose de faire ensemble un petit débriefing. Comme à tous ses stages, j’ai bien bien transpiré. Ça fait bosser le cardio, mine de rien, ses cours. C’est là que je me dis qu’il faut vraiment que je me mette à courir mais ça c’est une autre histoire. Je finirai peut-être par être suffisamment motivée pour m’y mettre, on s’en reparle dans un autre article… ou pas.

Montage_opt

 

Le stage a eu lieu au Centre Showtime Danse de Cergy. Si vous ne le connaissez pas, je vous conseille vivement d’y aller jeter un œil. Je n’essaie pas de vous le vendre parce que j’y prend des cours mais j’y prend des cours parce que c’est une belle structure. L’endroit est tout neuf, il y a deux salles avec des miroirs immenses, une sono au top, toute neuve, et des revêtements au sol de qualité conçus spécialement pour la pratique de la danse. L’équipe est chaleureuse et accueillante. Les profs sont diplômés, ils donnent de bons cours de qualité, ils sont pédagogues et régulièrement sont organisés des stages avec des profs reconnus pour leur talent. Nathalie Lucas en est la preuve ! Ça fait vraiment du bien d’avoir une telle structure en banlieue et de ne pas être obligé d’aller sur Paris pour suivre des cours de qualité. Fin de la parenthèse, revenons à nos moutons.

Il y avait deux cours, le premier tous niveaux (ce qui ne veux pas dire grand chose, en fait, parce que ce n’est ni un cours débutant ni un cours avancé donc tout le monde peut y aller sans réellement savoir à quelle sauce il va être mangé) et le second avancé. J’ai choisi d’assister au stage tous niveaux, je ne voulais pas prendre le risque d’être complètement larguée sur une choré niveau avancé, malgré ça j’avais, je dois l’avouer, quelques difficultés à réaliser la choré. Nous avons dansé sur Flawless de Beyonce. J’imagine que c’est une artiste qu’elle apprécie beaucoup car elle fait souvent référence à elle dans ses cours pour expliquer les attitudes et les intentions à donner aux mouvements. J’ai bien aimé la choré, je trouvais que ça représentait bien son univers street et girly à la fois. Ce que j’ai aimé, c’est qu’elle nous pousse tout le temps à nous lâcher un maximum quitte à ce que les mouvements ne soient pas parfaits, avec un minimum de propreté quand même (et oui on n’est pas là pour rigoler), elle corrige les élèves, je le souligne bien que ça puisse paraître normal car j’ai déjà vu des profs ne pas le faire et c’est dommage parce que c’est un bon moyen pour l’élève de travailler ses défauts. Elle a vraiment pris le temps de bien décomposer les mouvements et de nous faire répéter les enchainements compliqués pour que le corps les mémorise et qu’on puisse les exécuter plus naturellement. Pour moi, la difficulté de cette choré était la rapidité d’exécution des mouvements. Les pas étaient assez simples une fois décomposés, pas de réelle difficulté mais une fois enchainés sur le rythme de la musique c’était très rapide. Il fallait s’y attendre c’est un peu sa marque de fabrique lorsqu’on regarde toutes ses vidéos. Je vous mets la vidéo de la choré sur Flawless pour que vous puissiez voir de quoi je vous parle (désolée pour la vidéo, visiblement je ne suis pas très douée pour filmer, je ferai mieux la prochaine fois).

 

 

En tout cas, je garde un bon souvenir de ce stage, j’apprécie vraiment son univers et sa façon de mener son cours. Elle a l’air exigeante mais c’est bien pour progresser rapidement alors je vous conseille de tester un de ses workshops, ça en vaut la peine. Vous entendrez certainement reparler d’elle sur le blog, en attendant, je vais me remettre de mes courbatures.

 

Passionnément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *