Mon coup de gueule contre la tendance Dad Bod

 

 

Salut tout le monde !

Aujourd’hui, j’ai envie de pousser un coup de gueule. Nous sommes dans une société où le superficiel et l’apparence physique ont une place très importante. On met une grosse pression sur les épaules des femmes pour être toujours plus belles, plus en forme, plus actives.  Le milieu de la mode fait l’apologie de la maigreur quant aux magazines féminins, ils usent et abusent de Photoshop pour nous faire culpabiliser de ne pas être aussi parfaites au naturel que leurs mannequins retouchés. Bonjour la pression psychologique ! Mais ces derniers temps, j’ai découvert une nouvelle tendance : le Dad bod.

Une petite mise au point s’impose. Le Dad bod, traduit par « corps de papa », est la tendance du moment qui vient tout droit des Etats-Unis (ah ces ricains et leurs bonnes idées !). C’est un phénomène qui glorifie les bedaines des hommes. Des abdos dissimulés sous des petits ventres à bière pour lesquels les femmes craquent car ça représente le confort, la sécurité et que ça flatterait la femme de paraître plus mince et moins superficielle à côté d’un homme plus rond et bedonnant. Ce n’est pas nouveau, les poignées d’amour des hommes ont séduit beaucoup de femmes mais de là à en faire un phénomène de mode… Beaucoup de journaux ce sont intéressés à ce phénomène Madame Figaro, L’OBS, Grazia, Libération

 

Adam Sandler
Adam Sandler
Denzel Washington
Denzel Washington

 

Personnellement, je n’ai rien contre cette tendance, j’ai moi-même quelques rondeurs. En revanche, ce qui me dérange c’est qu’à l’heure où la tendance féminine est au Top Body Challenge, messieurs se la coulent douce, boivent de la bière et mangent des pizzas devant leur télé et on trouve ça trop sexy. Pardon ? Nous devons suer pour rentrer dans les « standards » et ces messieurs, on les acceptent tels qu’ils sont. Pendant qu’ils fantasment sur des belles femmes minces au corps musclé : Shakira, Jessica Alba, Irina Shayk, Gisèle Bundchen… nous devrions fantasmer sur Vince Vaughn, Edward Norton, Russel Crowe et Leonardo Dicaprio (je ne vous parle pas du jeune premier de Titanic mais de celui qui a pris un peu de bouteille mais qui continue tout de même à ne sortir qu’avec des mannequins).

 

Edward Norton
Edward Norton
Vince vaughn
Vince Vaughn
Léonardo Dicaprio
Leonardo Dicaprio
Russel Crowe
Russel Crowe

 

Cette tendance a créé une polémique car certains l’ont trouvé sexiste. Je comprend tout à fait ce point de vue, il réveille la féministe qui sommeille en moi. Pourquoi la femme devrait se montrer au top en permanence alors qu’on accepte les petits écarts de l’homme ? Ces derniers temps, j’ai vu beaucoup de blogueuses suivre les conseils de Sonia Tlev en adoptant le concept du Top Body Challenge. Vouloir s’entretenir est une bonne chose mais vouloir maigrir à tout prix est la conséquence de la pression psychologique que les femmes subissent au quotidien par cette société qui valorise la maigreur et vous fait culpabiliser de manger une fois de temps en temps un bon burger. A l’heure actuelle, une femme avec des formes c’est une femme qui a un corps de mannequin lingerie alors que son équivalent masculin est le Dad bod, un homme bon vivant qui rassure sa femme. Quelque chose ne tourne pas rond.

A travers cet article, je ne pousse personne à perdre du poids, à rentrer dans des « standards » ou à l’inverse à prendre du poids mais je veux dénoncer cette inégalité et la pression qu’on met aux femmes. J’ai le sentiment que les femmes doivent être bonnes dans tous les domaines. Elles doivent être mères, épouses, femmes, objet de désir et retrouver le corps de leur 20 ans après avoir fondé une famille. J’ai envie de dire STOP !! Accordons aux femmes au moins la même tolérance aux imperfections que les hommes.

 

PE

14 réflexions sur « Mon coup de gueule contre la tendance Dad Bod »

  1. Contente de découvrir ce nouveau phénomène de mode grâce à ton article ! Mais totalement d’accord avec toi .. Les femmes doivent être belles et les hommes se laisser vivre ?!

  2. Très bon article, tu as entièrement raison.
    Les femmes subissent une énorme pression, et ce n’est pas facile à vivre tout les jours.
    Merci d’avoir soulevé cela 🙂

  3. ahhhh… Quel article criant de vérité. Ce que tu pointes du doigt est quelque chose de tellement vrai, qui est aujourd’hui devenu une tendance mais qui existe depuis longtemps!

    Attention, je ne suis pas en train de dire qu’une jolie fille, féminine, mince et qui passe son temps à faire du sport doive absolument etre avec son alter ego masculin… On est d’accord les contraires s’attirent aussi, et puis l’amour ça ne se discute pas, mais quand meme.
    J’ai vu certaines de mes copines se caser depuis 2-3 ans et parfois j’en croise dans les rue, avec des mecs de 25 ans bedonnants. Je trouve ça triste parceque tandis qu’une femme ronde fait tout de suite « molasse paresseuse » les mecs qui ont du ventre ce qu’on en pense c’est: « C’est un homme, laisse-le manger! C’est un bon vivant ! »
    La est le probleme. Le pire c’est que les hommes sont capables de t’expliquer : Nous les hommes sans physique de rêve ont est drôle, on a de l’humour fin. On est charismatique aussi puisqu’on sait qu’on ne peut pas jouer sur notre physique. Alors on a de la tchatche, du bagout et surtout, quand viendra l’heure de faire des gosses, les femmes viendront vers nous.

    Je suis choquée d’entendre ca parcequ’en revanche pour eux, une femme ronde reste une femme ronde, et à part quelques amateurs, on ne va pas se mentir, elles se font encore casser du sucre sur le dos par ces messieurs, meme les bedonnants.

    Toute mon enfance on m’a dit de moins manger que mon frere, de plus me bouger, que les bourlets s’étaient pas jolis et disgracieux pour une fille.
    Ils ont gagné : je fais 45 minutes de sport tous les jours, je surveille mon alimentation, je suis ultra féminine.
    Par contre je me réserve encore le droit de pécho des putains de beaux mecs 😉

    1. Charlie, on est d’accord, l’inégalité des sexes existe bien à ce niveau. Pour quelle raison ? Je me le demande encore. Dans mon entourage et dans la rue, j’ai beaucoup croisé des couples de ce style. Après tout chacun ses goûts… Je n’ai rien contre. C’est bien que tu partages ton expérience car ça illustre parfaitement cet article, dès l’enfance on nous met dans la tête que la femme doit être belle. On subit cette pression dès le plus jeune âge alors que les hommes peuvent profiter de la vie sans que cela ne leur soit reproché. En tout cas, tu as bien raison si ta récompense à tous ses efforts est de pouvoir sortir avec des beaux mecs tu aurais tord de t’en priver. Profite 😉

  4. Je suis totalement d’accord avec toi ! A notre moindre écart, on se fait détruire alors que les hommes, jamais. Triste monde. Un jour, les inégalités n’existeront plus. Mais ce sera sûrement quand les poules auront des dents…

  5. C’est tout à fait juste. La femme, si on écoute les codes de la société, doit toujours être au top (des tendances, car il y a quelques siècle, il fallait être pulpeuse), tandis qu’il est accordé à l’homme d’avoir un corps NORMAL , quel que soit son âge, son époque, son mode de vie.
    Que faire… ?

  6. J’avais entendu parlé de cette mode de l’homme bedonnant et je suis totalement de ton avis. Quand je vois les différents instagram des filles que je vois, nous sommes toutes en plein challenge afin de se preparer a l’été et etre « jolie » a nos propre yeux mais également a ceux de la société et cette génération qui nous inflige une quelconque remarque quand un petit ventre viens s’installer pour la simple et bonne raison que nous sommes des épicuriennes. Nous acceptons les hommes comme ils sont, certaines d’entre nous sont plus exigeantes (et apres tout pourquoi pas, les hommes le sont) (du moins la majorité d’entre eux), mais nous les aimons malgré leur kilos en trop, alors pourquoi nous et pas eux ? Je partage parfaitement ton avis sur cette réalité de la société et ces modes qui font sentir les femmes mal dans leur peau des qu’elles possèdent quelque rondeurs, et qui font, en revanche, déculpabiliser les hommes. Bravo pour ton article !
    Bisous.

    Constance

    1. Merci pour ton soutien Constance. J’ai vu qu’après les réactions indignées de certaines personnes et journaux, ils ont tentés de créer la tendance « Mom bod » (la même chose version féminine) mais bizarrement ça n’a pas rencontré le même succès… Je trouve ça assez révélateur.

  7. Ohlala, ne m’en parle pas. Mon mec fantasme sur les nanas qu’il voit sur Instagram avec des photos retouchées comme pas permis et des tonnes de maquillage sur la tronche. Tu sais ce genre de photo où la nana fait la meuf cool qui se prend en photo en vacances, alors qu’en fait c’est juste un gros moment d’égocentricité.
    Mais moi j’en peux plus ! et pourtant je fais du 36 pour 1,70 m et j’ai fait du mannequinat, mais horreur, je ne pratique pas de sport, j’ai donc les fesses qui ballottent un peu, ohlala ! Par contre mon mec qui a arrêté le sport et qui a pris du bide, oh ça c’est pas grave, lui il reste dans ses fantasmes pendant que moi, son bide, j’m’en fou ! Oui, j’ai d’autres préoccupations que de vérifier si mon mec est bien foutu de partout. Mais les médias et SURTOUT les réseaux sociaux entretiennent ce culte du superficiel. Je crois qu’on en arrivera jamais à saturation, on a pas finit…

    1. C’est exactement ça Eva. Les médias entretiennent un culte de la beauté féminine mais les hommes sont tranquilles dans leur coin. Il prennent du bide mais ce n’est pas grave, la société en fait une tendance et nous dit qu’on doit se sentir rassurée d’avoir un homme qui ne fait pas attention à son physique. Quant à la femme elle doit suer au sport, s’affamer, se maquiller et être perchée sur talons hauts pour faire fantasmer ces messieurs et rentrer dans des standards… N’y a-t-il pas déséquilibre plus qu’évident ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *